Home
  • Home
  • Nouveaux appuis pour les travailleurs de l’ABI

Nouveaux appuis pour les travailleurs de l’ABI

24 janvier 2018


Malgré le mauvais temps, sept représentants des Métallos provenant principalement d’usines du secteur de l’acier se sont rendus sur le piquet de grève de leurs collègues de l’Aluminerie de Bécancour (ABI) mardi matin.

Venus de la Montérégie et de Montréal, ils ont à leur tour apporté leur soutien moral et financier au millier de travailleurs de l’ABI, en lockout depuis un peu moins de deux semaines.

L’un d’eux avait en main un chèque de 10 000 $ et d’autres ont annoncé que leurs assemblées générales se prononceront prochainement pour approuver eux aussi des dons récurrents aux employés en lock-out.

Le coordonnateur des Métallos pour la région de la Montérégie et de l’Estrie, Denis Trottier. (audio ci-joint)

Nouvelles contraintes sur le piquet de grève

Les piqueteurs ont dû s’adapter  à une injonction plus contraignante que celle qui s’appliquait avant l’ordonnance rendue lundi par le tribunal.

En plus d’être prolongée de quatre mois, l’injonction vient restreindre la liberté de mouvement des travailleurs en lock-out.

Ils ne peuvent plus empiéter sur les terrains de la compagnie et limiter leur présence à la voie d’accès à l’aluminerie sur un espace qui appartient à la Société du parc industriel de Bécancour.

Les agents de sécurité qui montent la garde devant l’aluminerie sont désormais nez à nez avec les piqueteurs, ce qui suscite des craintes de la part du président du syndicat qui représente les employés de l’ABI, Clément Masse. (audio ci-joint)

 

 


, ,

Share