Home
  • Home
  • Lockout à l’Aluminerie de Bécancour: toujours l’impasse

Lockout à l’Aluminerie de Bécancour: toujours l’impasse

8 mars 2018


La rencontre qui avait lieu jeudi matin entre des représentants de la direction de l’Aluminerie de Bécancour (ABI) et du Syndicat des Métallos a été stérile. Au lieu de rapprocher, les parties, elle les a éloignés davantage. 

Ce face à face en présence du conciliateur Jean Nolin, n’a duré qu’une vingtaine de minutes. Un représentant de la direction s’est limité à lire une déclaration annonçant que l’offre finale présentée en décembre par la partie patronale et qui a été rejetée en janvier par une majorité des 1030 syndiqués ne tenait plus.

Dans une déclaration faite aux médias, la présidente-directrice générale de l’ABI a confirmé que cette offre ne pouvait plus servir de base de négociation. Nicole Coutu prévient que pour être productive et compétitive, l’ABI doit faire des changements fondamentaux dans sa façon de travailler. Elle ajoute que la direction travaille sur des propositions en ce sens et lance un appel au Syndicat des Métallos. Extrait audio ci-joint :

Le président de la section locale 9700 des Métallos, Clément Masse, reçoit ce message comme un affront. Il ne voit pas quelle proposition son syndicat pourrait faire à une direction qui a les mains vides et qui n’a pas de mandat de négocier. Écoutez l’extrait audio …

Clément Masse considère aussi comme de la poudre aux yeux la présence lors de cette rencontre des membres du comité patronal de négociation. Le seul objectif était selon de faire porter au syndicat l’odieux du conflit de travail.

 

Photos: Clément Masse, président de la section locale 9700 des Métallos et Nicole Coutu, pdg de l’ABI (Crédit Jocelyn Ouellet FM 90,5)

 


, , ,

Share